INTRODUCTION A L’ATLAS MNEMOSYNE

« La création consciente d’une distance entre soi et le monde extérieur, tel est sans doute ce qui constitue l’acte fondamental de la civilisation humaine. » Cette distance permet à l’homme de vivre mais c’est aussi à l’impérieuse pulsion de la vie qu’il doit la capacité de mettre cette distance en place. Grâce à l’art, la conscience de cette distance peut « revêtir une fonction sociale durable : elle livre à l’homme des modèles opposés, « l’oscillation rythmique entre immersion dans la matière et retour à la sophrosyne », donnant à voir le « mouvement cyclique entre une cosmologie de l’image et une cosmologie du signe ».

Aby Warburg, cité et introduit par Roland Recht
L’Atlas Mnémosyne
L’écarquillé 2012



Hébergeur : Marsnet